Voici Saint Victor de Marseille, soldat romain martyrisé en l'an 303, devant l'abbaye qui porte son nom.

 

Saint Victor'

Saint Victor  était  un officier romain chrétien, haut gradé, membre de la garde de l'empereur Dioclétien .

A cette époque, l'empire romain était déjà bien évangélisé; des savant aussi bien que des esclaves, des soldats ou des hauts dignitaires avaient été touchés par la foi. Cependant, une persécution brutale, qui devait faire des milliers de morts, éclata. Sainte Blanche, elle aussi, y laissa la vie à peine un an plus tard.

La garde accompagna l'empereur  lors d'un voyage à Marseille; Victor se lia d'amitiés avec les chrétiens de cette ville. Mais un jour, il fut surpris avec eux, arrêté et mené devant l'empereur furieux. Le vicaire Asterius et le préfet Euticus voulurent le faire renoncer à Dieu : on l'humilia, le traîna tout attaché sur les pavés de la ville, le gifla, le battit, le suspendit et le fouetta avec des lanières de cuir avant de le mettre au cachot; et toujours Victor, soutenu par une vision du Christ qui le consolait, refusait de sacrifier aux idoles : "Les sacrifice sont dûs à Dieu, pas à des objets!". Le 21 juillet 303, on le ramena devant le juge, qui lui intima l'ordre de sacrifier. Pour toute réponse, Victor renversa l'autel d'un coup de pied.
 On lui coupa le pied, puis le fit mourir en l'écrasant sous de grosse meules de boulanger en pierre.

Les chrétiens dérobèrent son corps et l'enterrèrent à la hâte, à flanc de colline, où ils creusèrent le rocher. Plus tard fut construite à cet emplacement l'abbaye de saint Victor, haut lieu du catholicisme en Provence depuis l'Antiquité.

Il est fêté le 21 juillet.