17 novembre 2015

Frères et soeurs au pastel

J'ai aimé dessiner l'air mi-concentré mi-rêveur de ces deux enfants; ils me confortent dans mon idée que les expressions les plus belles à dessiner sont celles qu'un modèle peut garder longtemps naturellement. À croire que seul un instantané peut figer sans le crisper le sourire instantané, le sourire-seconde du "cheese", qui rend aussi mal en dessin qu'il rend bien en photo. Le dessin sans doute préfère les expressions moins volatiles, plus en accord avec une certaine solennité du portrait, qui à sa longue genèse voit se... [Lire la suite]