26 février 2017

Les yeux verts

  Vert amande, bleu lagon, avec des petites taches bleu marine et une ombre rouille au dessus de la pupille. Première fois que mon pastel orange sert à dessiner des yeux, et c'est pour dessiner des yeux bleus ! Laura-les-yeux-de-chat, si tu passes par là, tes iris ont de quoi donner des complexes aux yeux bruns des neuf dixièmes de l'humanité.          

17 novembre 2015

Frères et soeurs au pastel

J'ai aimé dessiner l'air mi-concentré mi-rêveur de ces deux enfants; ils me confortent dans mon idée que les expressions les plus belles à dessiner sont celles qu'un modèle peut garder longtemps naturellement. À croire que seul un instantané peut figer sans le crisper le sourire instantané, le sourire-seconde du "cheese", qui rend aussi mal en dessin qu'il rend bien en photo. Le dessin sans doute préfère les expressions moins volatiles, plus en accord avec une certaine solennité du portrait, qui à sa longue genèse voit se... [Lire la suite]
19 septembre 2015

Tout petit

  Le profil très pur d'un tout petit garçon, que j'étais tout attendrie de dessiner :     J'ai repris mes pastels, et  j'ai employé pour le dessiner la même technique que ce portrait ci. Et pourtant l'atmosphère des deux portraits est très différente...
31 mai 2015

Petits portraits

Voici une paire de portraits que j'ai offerts pour un anniversaire : deux petits enfants de 5 ans, frère et soeur. Ces cadres anciens viennent d'ebay, je les avais achetés pour les réutiliser. Aucun scrupule à les vider de leur gravure, des images coloriées kitsch de petits anges visiblement nourris aux cheeseburgers triple portion de bacon (supplément mayo)     On pourrait croire que comme ces portraits sont deux fois plus petits, ils sont deux fois plus vites finis. Bé non, ce serait trop facile. C'est aussi... [Lire la suite]
02 mars 2015

L'heure des contes

Deux blondinets sagement plongés dans un gros bouquin, que je dessine pour leur arrière-grand-mère (Rassurez vous, ce n'est pas le dictionnaire qui les passionne autant à 4 ans, mais un imagier Babar ) Mes mains ont donc replongé dans la poussière colorée du pastel, et mon visage aussi:  à chaque fois que je recoiffe machinalement une mèche folle en oubliant l'état de mes doigts, je laisse sans m'en rendre compte de belles traces bleues ou vertes sur mon visage. J'ai l'air d'une fille battue. Hormis ces désagréments, (passons... [Lire la suite]