Deux blondinets sagement plongés dans un gros bouquin, que je dessine pour leur arrière-grand-mère (Rassurez vous, ce n'est pas le dictionnaire qui les passionne autant à 4 ans, mais un imagier Babar )

Mes mains ont donc replongé dans la poussière colorée du pastel, et mon visage aussi:  à chaque fois que je recoiffe machinalement une mèche folle en oubliant l'état de mes doigts, je laisse sans m'en rendre compte de belles traces bleues ou vertes sur mon visage. J'ai l'air d'une fille battue.

Hormis ces désagréments, (passons sur l'état de mes ongles et du parquet)  il est très amusant de dessiner avec les doigts. Car le pastel sec est ce qui se rapproche le plus de la couleur pure, du pigment brut, sans apprêt : imaginez-vous dessiner avec des craies de tableau noir colorées, mais beaucoup plus friables: les couleurs sont déposées par hâchures, les mélanges se font avec les doigts directement sur le papier.

 

pastel portrait enfants livre frères et soeurs

pastel ovale enfants livre portrait fond bleu cadre doré

Le côté ludique du tartouillage est attrayant au début, mais je suis soulagée d'être enfin débarrassée de ce double portrait. J'en ai eu rapidement assez de voir mes avant-bras et mon visage se muer en ceux d'un schtroumph.