04 avril 2018

Jubé

   
Posté par pinceauxdastrid à 18:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 décembre 2017

Vent slave

          D'après Nicolas de Staël, qui avant sa période cubiste a peint quelques icônes. J'avais un peu de mal avec le maniérisme orthodoxe, et je pensais qu'il me faudrait un gros effort pour me plier à la longueur improbable de ces corps dansant perchés sur des pieds minuscules, à ces positions contournées, à l'opacité de ces visages de poupée enfumée. Je me trompais; il y a une satisfaction très apaisée à charger son pinceau de turquoise jusqu'à la virole et, mettant tout souci de vérité à la... [Lire la suite]
Posté par pinceauxdastrid à 14:58 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
15 octobre 2017

Saint Mayeul

                        Comme mon humilité a des limites et que j'aime bien prévenir les gens quand je fais les choses bien, je précise à votre attention que je me suis tuée à la tâche sur l'autel de l'exactitude historique. J'ai donc : - passé trois heures à trouver des représentations de l'abbaye de Cluny telle qu'elle était sous saint Mayeul, et une calligraphie de manuscrits contemporains - passé trois autres heures à... [Lire la suite]
Posté par pinceauxdastrid à 12:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
02 octobre 2017

Nouveau quinté de têtes

Posté par pinceauxdastrid à 16:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
15 septembre 2017

Quinté de têtes

Cinq portraits à la sanguine, 15x15cm
Posté par pinceauxdastrid à 12:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
29 août 2017

Saint Augustin

      Ça m'a toujours fascinée qu'on connaisse aussi bien les replis d'âme d'un évêque du IVe siècle. Aussi bien, voire mieux, que le for intérieur de Napoléon ou de Dalida. En refermant le treizième et dernier livre des Confessions, j'ai la vague impression d'avoir été assise deux heures en face d'un contemporain tout vivant ; magie de l'autobiographie, qu'il a inventée ! La prochaine réédition des Confessions pourrait porter ce bandeau publicitaire: "Prenez un café avec un père de l'Église". Mais une table... [Lire la suite]
Posté par pinceauxdastrid à 23:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

26 février 2017

Les yeux verts

  Vert amande, bleu lagon, avec des petites taches bleu marine et une ombre rouille au dessus de la pupille. Première fois que mon pastel orange sert à dessiner des yeux, et c'est pour dessiner des yeux bleus ! Laura-les-yeux-de-chat, si tu passes par là, tes iris ont de quoi donner des complexes aux yeux bruns des neuf dixièmes de l'humanité.          
28 janvier 2017

Vide-carton à dessin

       
Posté par pinceauxdastrid à 21:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
29 décembre 2016

A. & A.

Deux pastels pour Noël sur papier canson mi-teinte. A. a huit ans, A.' a six ans, et ils closent une fratrie de quatre. Ils partagent les mêmes initiales, la même couleur de cheveux, le même teint doré, les mêmes iris bruns, et le plus clair de leur jeux, dans leur maison du Würtemberg.  J'aurais bien rajouté des petits gateaux allemands sur mes photos pour Noël, ou des bougies, ou des branches de sapin, mais j'avais la flemme et de cuisiner et d'estropier mon sapin, d'où ce minimalisme. Ambiance noël 1942.   ... [Lire la suite]
Posté par pinceauxdastrid à 16:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
16 octobre 2016

Père du désert

              Bienheureux Charles de Foucauld : à ma génération de cathos, tout le monde a en tête au moins ce nom, ce sourire émacié en noir et blanc, cette trajectoire augustinienne de débauché saint-cyrien changé en ermite, et, brochant le tout, cette chanson, "Père, mon père, je m'abandonne à toi", reprise jusqu'à plus soif. J'ai été frappée à l'instant d'apprendre qu'il était né en 1858, alors qu'il est entouré d'une telle aura de modernité. Il est une rock-star :... [Lire la suite]